Le Burkina Faso: un pays touché par le terrorisme

Publié le : 13 janvier 20203 mins de lecture

En Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso apparaît comme le pays le plus touché par les attaques terrestres. Presque toutes les régions du pays sont touchées et les forces armées nationales, assistées par les armées partenaires comme la force Barkhane de France, n’arrivent ni à contenir ni à éradiquer ce fléau. Découvre dans cet article les principaux points importants sur le terrorisme au Burkina Faso.

Les réalités au Burkina Faso

Suite aux attaques terroristes, les pertes humaines militaires et civiles se comptent par milliers et la population locale continue de se déplacer pour fuir les affrontements. L’avenir du Burkina Faso est relativement noir puisqu’aucune réponse efficace n’est aujourd’hui donnée pour lutter efficacement contre le terrorisme. Les dirigeants et les classes politiques concernés n’ont pas assez de volonté pour émettre des décisions ou des actions efficaces. Les inégalités de développement socio-économiques sont de plus en plus alarmantes, de même que le manque de protection sociale. Toutes les structures sociales comme les écoles ou les établissements de santé sont contraints de fermer, laissant la population dans la misère et la maladie.

Des attaques ciblées contre les civils

D’après les spécialistes de la région, les terroristes s’en prennent volontairement aux civiles, après les institutions et les représentants du pays, pour effrayer la population. Ainsi, cette dernière ne collabore pas avec les autorités. La terreur fait ainsi son œuvre et gagne tout le pays. Sous le coup de la violence, les familles sont contraintes de quitter leurs villages. Selon les Nations Unies, il y a aurait 560 000 personnes déplacées et réfugiées au Burkina Faso. Les écoles sont fermées et laissent les jeunes à la proie des terroristes. Dans les régions éloignées de la capitale, les habitants se croient abandonnés. L’État est absent, laissant le champ libre aux terroristes qui trouvent en s’appuyant sur des chefs locaux, qui n’ont pas d’autres choix que d’obéir.

Des affrontements qui datent de plusieurs années

Les attaques terroristes au Burkina Faso ne datent pas d’hier. Pays frontalier entre le Mali et le Niger, il est victime d’attaques terroristes depuis 2015 jusqu’à aujourd’hui. La capitale et les régions Nord et Est sont les plus touchées. À ce jour, ce fléau a fait plus de 700 morts, dont la majorité des civils selon les statistiques des Nations Unies. Même si les attaques ne sont pas clairement revendiquées, elles sont attribuées à des groupes djihadistes, dont certains sont affiliés à Al-Qaïda et d’autres à l’organisation État islamique.

Bouaké et Abidjan: comment divisent-elle la Côte d’Ivoire ?
En quoi le Cameroun est un état stationnaire ?

Plan du site